Le mur du

succès

et de l’épanouissement

Francois Lemay Auteur, coach, entrepreneur Laurentides, Canada

"Mon nom est François Lemay et ma vérité est que j’ai eu le privilège exceptionnel de faire un burn-out, pour moi ça été des moments de contractions incroyables vraiment difficiles à avaler, mais qui ont fait de François Lemay qui il est aujourd’hui."

Quand on développe ces résistances-là en pleine conscience, ce que j’enseigne aujourd’hui, Il y a des diamants incroyables exceptionnels qui sont là et qu’on les intègre pour pas toujours répéter la même affaire. Après ça on arrive, et c’est là que l’Académie Zérolimite m’a aidé entre autres, à repartager notre histoire. En voulant aider d’autre monde autour de tout ça. Donc oui en fait, j’ai eu à faire une faillite ça fait 4 ans. Ça fait pas si longtemps que ça là. Jamais j’aurais pu penser que dans 4 ans je vais être là. Jamais, jamais, jamais. 

Mais vraiment, les huissiers couraient après moi, le téléphone n’arrêtait pas de sonner, j’étais pas capable de répondre au téléphone. La sonnerie me faisait peur. Vraiment, les cartes de crédit, tout était loadé. On a vidé les REER au complet, parce que je voulais me réaliser, je tenais fort à me réaliser avec une volonté de fer. Et je ne voulais pas accepter qu’est-ce que je traînais depuis des années en dettes à quelque part. Mais un moment donné, j’ai accepté ce que je faisais comme expérience présentement. 

Et à ce moment là, j’ai compris que finalement, j’étais pas ma faillite, j’étais pas cette résistance là, c’est ce que je faisais comme expérience pour comprendre le sens profond de l’acceptation. C’est ce que j’enseigne moi aujourd’hui à quelque part. C’est bizarre, j’ai eu besoin de le vivre pour comprendre le sens profond, non de là mais vraiment l’intégrer. 

Quand l’Académie ZÉROLIMITE est apparue dans mes courriels, je vais être honnête là, j’étais à une place où j’étais sur le bord de tout lâcher moi. Mais vraiment. Mais il y a personne qui le savait, même pas ma blonde. C’est comme je vais m’en sortir, je vais m’en sortir, mais j’étais comme… fatigué d’avoir lancé des choses qui marchaient pas. Mais pourtant j’y croyais, j’y croyais pis là je lançais pis là ça va marcher pis une super formation pis tu vas voir ce qui va se passer. 

Et j’étais comme, ah ma blonde qu’est-ce qu’elle va dire, où est-ce qu’on est. Et je le sentais trop, moi je suis un gars de feeling vraiment, j’ai fait ok mais je m’engage par rapport à ça, j’ai décidé d’emboîter le pas, c’était pas favorable à ce que je m’en aille vers l’Académie Zérolimite à quelque part. Mais je le sentais pis j’avais le désir de vraiment me réaliser et de faire ma place dans cet industrie là, au plus profond de moi. Mais je m’étais donné un ultimatum en disant si ça marche pas là, moment donné va falloir que tu penses à autre chose. Et ça me faisait tellement peur de penser à autre chose, je voulais même pas y penser. 

Ce que je suis venu chercher moi de mon côté c’est, qu’il est possible de prendre sa place dans le milieu de l’industrie avec son cœur. C’est ça que je suis venu chercher. Parce que le petit François qui disait Ouain mais moi ce modèle-là il me dérange, ce modèle-là il me dérange… m’en allant à l’Académie Zérolimite en voyant Martin Latulippe j’ai fait comme Ah ben ça se peut de faire ça, et t’sais des fois ça prend pas grand chose, ça prend juste la possibilité, ça existe un modèle comme ça. Donc je suis venu chercher ça en plus et après ça plein de stratégies qui me reconnectaient avec qui j’étais, des stratégies de dire écoute, c’est tes histoires, t’as pas besoin d’aller chercher plein de connaissances tout le temps, c’est ton histoire qui est là qui va te permettre de magnétiser pis d’aider les gens et ça ça m’a comme Wow, ça m’a libéré énormément, c’est devenu de plus en plus simple. 

J’ai créé le mouvement Inspire-toi, j’ai parti d’une bulle encore qui avait aucun sens, que j’avais envie de contribuer et d’aider plein de gens et je me suis dit: on va créer un événement où est-ce qu’il va y avoir 200 personnes, 300 personnes, 400 personnes. On est rendu qu’on fait 3000 personnes à tous les mois, qu’on aide énormément de personnes, on est rendu à 115 000 visiteurs par mois, qui sont pas rien là, ça été parti on parle de quoi, il y a 7 mois peut-être là, en mois de juillet l’été dernier. 

J’ai créé un programme qui s’appelle Reconnexion, grâce beaucoup à ce que j’ai appris à l’Académie Zérolimite, je voulais fonctionner en lien avec mes valeurs donc pas d’échanger mon temps contre de l’argent, mais vraiment dire ok de quelle façon je peux contribuer le maximum de personnes, qu’on soit ici au Québec ou qu’on soit partout dans le monde. 

Et j’ai créé un programme qui s’appelle Reconnexion, donc c’est méditation et enseignement de pleine conscience, c’est pas seulement méditation, vraiment de l’enseignement de pleine conscience. Et à ma grande surprise, j’ai lancé il y a quelques mois, même pas à peine un mois et demi et, à ma grande surprise, on est rendu à plus de 750 personnes sur le portail. Jamais j’aurais pensé ça. De la Suisse, du Maroc, de la Belgique, de l’Algérie, du Canada, de partout dans le monde

Ça change complètement quand mon téléphone sonne et fait “ting ting ting” parce qu’on fait des ventes, mais non seulement on fait des ventes, c’est que je le sais que j’aide des gens, parce que je crois profondément à ce que je suis en train de partager. Et on voit le retour des gens, Omg François comment ça qu’on connaît pas ça. 

Donc, avec ma conjointe, nombre de fois qu’on fait: « On est tu privilégié par la vie?’ Oui on travaille fort, honnêtement on travaille fort, honnêtement là, c’est une expansion en fait, c’est tout un challenge. Mais on est vraiment privilégié. De jouer un rôle comme ça dans cette industrie, t’sais j’ai pris une place hyper importante dans le milieu de la croissance personnelle ici au Québec présentement. Et j’aide à ma façon et je me sens vraiment privilégié, mais ce que ça a amené de plus, c’est le feeling intérieur d’une sécurité, mais tout en sachant que tout change aussi… 

Et un beau cadeau qu’on a présentement c’est que ma conjointe est enquêteure dans la police, un travail très stable, qui a subvenu aux besoins de la famille pendant plusieurs années en fait, vraiment, elle payait pour François, pour la maison pour tout, pendant des années et, moi j’avais hâte que ça lève, mais aujourd’hui, on a le privilège que Nathalie prend une année sabbatique pour venir travailler dans l’entreprise qui est Happy Production pour faire avancer tous ces beaux projets-là. 

Je suis rendu avec une grosse équipe maintenant derrière moi, mais en plus ma conjointe embarque, c’est wow!, c’est comme la persévérance, la détermination d’accepter que it’s  a process, amène tout ça. Donc même ça aussi a ses insécurités, mais en même temps, on veut savourer ce jeu de la vie là, on veut se réaliser en pleine conscience pis on veut continuer à vivre dans cette abondance là tout en aidant les gens, c’est notre idéal de vie à nous. 

Un pas à la fois, vous êtes dans la bonne direction ici. Avec ce que Martin a à partager, Martin a un désir profond d’aider les gens, vraiment là et on se sent pas comme un numéro dans l’Académie Zérolimite, et je parle à plein de gens qui sont autour, des fois on se demande, comment il arrive à vraiment, vouloir nous aider pis à comprendre notre projet tous et chacun, c’est exceptionnel qu’est-ce qui est là. 

On va aller chercher des valeurs profondes humaines, de comprendre que oui, il y a des stratégies marketing qui sont là, oui comment faire des vidéos, oui quoi dire, mais de comprendre qu’est-ce que je suis en train de vivre, ok, mon syndrome de l’imposteur, mon manque de confiance, la dispersion, tout ce que je suis en train de vivre présentement, je suis hyper excité, pis après ça je l’échappe, mais t’as d’autres modèles au travers de tout ça qui vont être là pour te ramener sur la track pis t’aider. Pour moi c’est un investissement qui est comme, on dit un no brainer, c’est sûr ça vaut tellement la peine, mais vraiment. Ça demande une implication, ça demande le désir profond de vouloir prendre sa place dans l’industrie, pas prendre la place dans l’industrie, prendre sa place dans l’industrie, et d’avoir l’humilité de se faire accompagner

Donc pas obligé, on peut être à nos débuts, mais on peut avoir beaucoup d’expérience. J’ai beaucoup de gens moi que ça fait des dizaines d’années qui sont là pis je suis comme, Omg tu devrais tellement être dans l’Académie Zérolimite, t’as pas idée ça ferait comme Pouf, comme ça fait entre autres pour moi. Donc je dirais Go, un pas à la fois, vers la meilleure version de toi-même, c’est un complice, c’est clair.

Découvrez d'autres histoires à succès...

J’ai fait le choix conscient de mettre ma carrière en pause, pour être maman à temps plein, et m’occuper de l’éducation de mes enfants. C’est un choix qui discrédite la femme dans une société occidentale qui nous vend l’utopie de devoir être performante dans toutes les sphères de sa vie et d’être à tous les fronts ! Mon rêve est de créer un business dans le confort de ma maison, pour être disponible pour ma famille, et répondre à ma frustration de priver le monde de ce que je peux apporter…

Hanane ADOUL
Entrepreneure, maman à temps plein
Rueil Malmaison, France

Lire la suite du témoignage →

Quand j’ai commencé l’AZ, j’me suis demandé pourquoi on ne nous apprenait pas cela à la maternelle? Pourquoi on forme pas les parents à élever leurs enfants avec les bons outils? C’est dommage de se retrouver à devoir faire des formations à 50 ans pour ce qui devrait être le B.A-BA de l’être humain. J’ai donc partagé les enseignements de l’Académie avec mes enfants en ayant à coeur de leur apporter cela le plus tôt possible. Mes fils ont fait la formation avec moi et aujourd’hui, ils s’occupent de la plateforme web et des réseaux sociaux. C’est riche de se dire qu’au travers de mon parcours j’apporte des opportunités aux gens que j’aime. Et ça pour un père, c’est irremplaçable.

Olivier Geoffroy
Vétérinaire, professeur et responsable du pôle clinique à l’école vétérinaire de Nantes
Nantes, France

Lire la suite du témoignage →

Artiste et enseignante, Fanny cherchait un moyen de transmettre ses connaissances sur le Web. L’académie lui a permis de développer un programme de croissance personnelle par les arts, l’image et l’expression, accessible au plus grand nombre.

Fanny Morales
Artiste et enseignante
La chapelle de brain, France

Lire la suite du témoignage →

Copyright 2021 · Wow now Inc. · Tous droits réservés

Meilleur Humain. Meilleur demain.

PSST: Ce site a été fait à 100% avec les outils que l’on vous offre.

>